Fiche pratique

/Développement Commercial

fichepratique
young woman working with laptop in cafe

Pourquoi et comment faire de l’email marketing ?

14 septembre 2017

Offre promotionnelle, catalogue produit ou newsletter : l’emailing continue de donner les preuves de son efficacité, à condition toutefois d’être ciblé et personnalisé… au risque sinon de finir en « spam »

 

 

Pourquoi faire de l’email marketing ?

 

L’e-mailing est un canal de communication plébiscité par les internautes : selon le SNCD (syndicat de la communication directe), 96% des internautes en 2015 consultaient leur boîte mail principale au moins une fois par jour (1).

De plus, il se révèle être un outil puissant de fidélisation et génère du trafic en magasin comme des ventes : 65 % des internautes effectuent des achats à la suite de la réception d’un email commercial et 63 % se rendent en magasin après avoir reçu un courrier électronique (1).

 

Trouver des contacts

 

La première étape pour faire de l’email marketing est de se constituer une base de données de contacts mails. Il existe de multiples moyens pour collecter une adresse email : sur le site web via des formulaires d’inscription, en magasin (carte de fidélité), lors d’un salon ou bien encore lors de jeux concours en ligne.

Chaque contenu créé – qu’il soit média (tutoriel, astuce/conseil, étude de cas, webinar, livre blanc) ou hors-média (salon, foire, marché) – génère des inscriptions et des échanges qui viendront alimenter les bases de données clients ou prospects. Vous pouvez enfin acheter des listes de contact à des entreprises de marketing direct spécialisées.

 

Segmenter et qualifier ses contacts

 

Veillez au préalable à ce que vos données soient « propres » : pas de doublons, d’erreurs ou d’adresses inactives. Il s’agit ensuite de créer des catégories de « clients » en fonction de vos objectifs (acquisition ou fidélisation) : séparez bien les prospects de vos clients.

 

Cibler et personnaliser le contenu

 

Afin que votre emailing ne finissent pas en « spam », il doit être ciblé et personnalisé. Une fois vos prospects et vos clients identifiés, vous pouvez créer des catégories d’emails selon votre objectif, de notoriété ou de vente par exemple. Trois types de données aident à segmenter ses clients et prospects : les données démographiques (nom, prénom, sexe, lieu d’habitation, loisirs par exemple), comportementales (parcours d’achat et/ou de navigation sur le site Internet, transactions effectuées), contextuelles (météo, événements ou encore période de l’année).

 

Tester plusieurs versions

 

Changer de ligne d’objet, de nom d’expéditeur, de visuels, de contenus, d’appels à l’action… En testant plusieurs versions et en regardant les différences de taux de clics ou d’ouverture, en fonction de l’heure, du jour, ou du mois d’envoi, par exemple, cette méthode marketing appelée « A/B Testing  permet de savoir quel type de contenu suscite le plus l’intérêt – et donc le clic – de l’internaute.

 

Penser « responsive design »

 

52% des internautes consultent leurs emails sur leur smartphone. Ainsi, les blocs de texte, images, boutons d’appel à l’action, doivent s’adapter à n’importe quel webmail, navigateur et appareil sur lequel l’email sera ouvert.

 

(1) Source : étude « Email Marketing Attitude », Experian Marketing Services France, pour la SNCD, 2015.